Sébastien Grosjean: "Gagner Bercy au meilleur des 5 sets donnait encore plus de prestige à ma victoire"

Echange

0:00
49:26
10
10

Sébastien Grosjean: "Gagner Bercy au meilleur des 5 sets donnait encore plus de prestige à ma victoire"

La première fois que je l'ai vu, je ne m'en souviens pas exactement... en revanche, je me souviens m'être levé en pleine nuit pour regarder la finale de Coupe Davis entre la France et l'Australie. C'était en 2001, il y a déjà 20 ans. On l'appelait la victoire du bout du monde. Aujourd'hui, Sébastien Grosjean, mon invité, en est le capitaine.

Cette saison 2001 était sa plus belle. Celle où il a explosé en Grand Chelem, celle où il a remporté le tournoi de Bercy, désormais nommé le Rolex Paris Masters, celle qui l'a emmené jusqu'au Masters à Houston, où il jouera la finale face à Lleyton Hewitt, avant cette fameuse finale de Coupe Davis. Cette année 2001 sera ainsi le fil conducteur de cet échange pour se plonger dans son immense carrière, l'une des plus grandes du tennis français.

Sa passion pour le tennis est intacte et communicative. Immense merci à Sébastien Grosjean pour ce moment de partage que, j'espère, vous apprécierez.

Je m'appelle Antoine Benneteau, bienvenue dans Echange.

Et bonne écoute.

Enregistré en collaboration avec le @studioload.

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter ou celui d'Antoine Benneteau

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Retrouvez les épisodes précédents :

Cédric Pioline : "Je suis arrivé à New York en étant 'nobody', j’y suis reparti en étant quelqu'un"

Jo-Wilfried Tsonga : "Au fond de moi, j'aimerais ne jamais arrêter"

Yannick Noah, sa double vie, ses chairs de poule, ses déceptions

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Pauline Déroulède : "Je veux prendre une revanche sur la vie en allant gagner cette médaille"

Echange

Cédric Pioline : "Je suis arrivé à New York en étant 'nobody', j’y suis reparti en étant quelqu'un"

Echange

Jo-Wilfried Tsonga : "Au fond de moi, j'aimerais ne jamais arrêter"

Echange

The podcast Echange has been added to your home screen.

La première fois que je l'ai vu, je ne m'en souviens pas exactement... en revanche, je me souviens m'être levé en pleine nuit pour regarder la finale de Coupe Davis entre la France et l'Australie. C'était en 2001, il y a déjà 20 ans. On l'appelait la victoire du bout du monde. Aujourd'hui, Sébastien Grosjean, mon invité, en est le capitaine.

Cette saison 2001 était sa plus belle. Celle où il a explosé en Grand Chelem, celle où il a remporté le tournoi de Bercy, désormais nommé le Rolex Paris Masters, celle qui l'a emmené jusqu'au Masters à Houston, où il jouera la finale face à Lleyton Hewitt, avant cette fameuse finale de Coupe Davis. Cette année 2001 sera ainsi le fil conducteur de cet échange pour se plonger dans son immense carrière, l'une des plus grandes du tennis français.

Sa passion pour le tennis est intacte et communicative. Immense merci à Sébastien Grosjean pour ce moment de partage que, j'espère, vous apprécierez.

Je m'appelle Antoine Benneteau, bienvenue dans Echange.

Et bonne écoute.

Enregistré en collaboration avec le @studioload.

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter ou celui d'Antoine Benneteau

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Retrouvez les épisodes précédents :

Cédric Pioline : "Je suis arrivé à New York en étant 'nobody', j’y suis reparti en étant quelqu'un"

Jo-Wilfried Tsonga : "Au fond de moi, j'aimerais ne jamais arrêter"

Yannick Noah, sa double vie, ses chairs de poule, ses déceptions

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Echange

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install