Vasil Kakovin : "France - Géorgie ? Si on gagne la première mi-temps, je serai content !"

Poulain Raffûte

0:00
39:15
10
10

Vasil Kakovin : "France - Géorgie ? Si on gagne la première mi-temps, je serai content !"

Poulain Raffûte

Quand on dit que le rugby commence devant, on n'imagine pas le boulot de l’ombre, souvent ingrat, des deuxièmes lignes qui poussent en mêlée, qui sautent en touche, qui plaquent à tour de bras. On n’imagine pas la tension et la concentration nécessaire pour un talonneur qui lance, avec souvent un public hostile qui meugle derrière la barrière pour déstabiliser le lancer. Celui-là même qui doit talonner un ballon sur une jambe avec la pression exercée par les 800 kilos adverses...

On n’imagine encore moins le boulot des deux piliers qui, symboliquement, vont à la mine à chaque entrée en mêlée. Il y a ceux qui déstabilisent par la parole, il y a ceux qui, stratégiquement, peuvent jouer avec la règle, te foutant les côtes en travers et les cervicales en lambeaux. La plupart du temps ce sont des taiseux, des besogneux, des silencieux qui ne brillent pas comme ces artistes, feux follets, des lignes arrières.

Ca tombe bien, dans Poulain Raffûte, à l’approche de France-Géorgie dimanche, nous avons trouvé un référent. Un boucher, un Géorgien, un dur au mal, en la personne de Vasil Kakovin. Passé par Brive, Toulouse, puis le Racing, il est devenu en 10 ans une référence à son poste. De la trempe des Rodrigo Roncero, des Jean-Jacques Crenca, des Jean-Baptiste Poux et autre Nicolas Mas, il entretient cette tradition des piliers géorgiens comme Zirakashvili ou encore Shvelidze ! Des types venus de l’Est qui t’apportent une stabilité et une confiance dans les moments difficiles où, à la 78ème, alors qu’un des artistes des lignes arrières balance une saucisse d’en-avant à deux mètres de ta ligne, ils te sortent encore une ultime poussée salvatrice mémorable, vue trop souvent comme normale, et qui te sauve un match. Ce sont des hommes à part, hors-normes. Des buffles, des taureaux indispensables, voire vitaux.

Vasil Kakovin c’est 1m83 et 115 kilos. C’est 22 sélections. Des centaines de mêlées poussées, des centaines de plaquages, des centaines de mecs de plus de 100 kilos poussés à bout de bras en touche. Et toujours ce calme qui rassure, et qui honore un peuple dur au mal, besogneux et généreux à l’extrême. Merci Vasil d’être dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique et réalisée par Anne Boyer, journaliste pour Eurosport.

Ecoutez d'autres épisodes :

Pierre-Henry Broncan: "Un club n'est pas une usine, bien le connaître est primordial"

Laurent Labit : "Pendant les années qui arrivent, il n’y aura pas beaucoup d’équipes qui nous rouleront dessus"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Romain Poite : "Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’arbitre n’est pas là pour se mettre en scène"

Poulain Raffûte

"Repose-toi mon ami, je t’aime" : Christophe Dominici raconté par Franck Comba et Raphaël Poulain

Poulain Raffûte

Romane Ménager : "On a le jeu et les qualités pour être championnes du monde en Nouvelle-Zélande"

Poulain Raffûte

The podcast Poulain Raffûte has been added to your home screen.

Quand on dit que le rugby commence devant, on n'imagine pas le boulot de l’ombre, souvent ingrat, des deuxièmes lignes qui poussent en mêlée, qui sautent en touche, qui plaquent à tour de bras. On n’imagine pas la tension et la concentration nécessaire pour un talonneur qui lance, avec souvent un public hostile qui meugle derrière la barrière pour déstabiliser le lancer. Celui-là même qui doit talonner un ballon sur une jambe avec la pression exercée par les 800 kilos adverses...

On n’imagine encore moins le boulot des deux piliers qui, symboliquement, vont à la mine à chaque entrée en mêlée. Il y a ceux qui déstabilisent par la parole, il y a ceux qui, stratégiquement, peuvent jouer avec la règle, te foutant les côtes en travers et les cervicales en lambeaux. La plupart du temps ce sont des taiseux, des besogneux, des silencieux qui ne brillent pas comme ces artistes, feux follets, des lignes arrières.

Ca tombe bien, dans Poulain Raffûte, à l’approche de France-Géorgie dimanche, nous avons trouvé un référent. Un boucher, un Géorgien, un dur au mal, en la personne de Vasil Kakovin. Passé par Brive, Toulouse, puis le Racing, il est devenu en 10 ans une référence à son poste. De la trempe des Rodrigo Roncero, des Jean-Jacques Crenca, des Jean-Baptiste Poux et autre Nicolas Mas, il entretient cette tradition des piliers géorgiens comme Zirakashvili ou encore Shvelidze ! Des types venus de l’Est qui t’apportent une stabilité et une confiance dans les moments difficiles où, à la 78ème, alors qu’un des artistes des lignes arrières balance une saucisse d’en-avant à deux mètres de ta ligne, ils te sortent encore une ultime poussée salvatrice mémorable, vue trop souvent comme normale, et qui te sauve un match. Ce sont des hommes à part, hors-normes. Des buffles, des taureaux indispensables, voire vitaux.

Vasil Kakovin c’est 1m83 et 115 kilos. C’est 22 sélections. Des centaines de mêlées poussées, des centaines de plaquages, des centaines de mecs de plus de 100 kilos poussés à bout de bras en touche. Et toujours ce calme qui rassure, et qui honore un peuple dur au mal, besogneux et généreux à l’extrême. Merci Vasil d’être dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique et réalisée par Anne Boyer, journaliste pour Eurosport.

Ecoutez d'autres épisodes :

Pierre-Henry Broncan: "Un club n'est pas une usine, bien le connaître est primordial"

Laurent Labit : "Pendant les années qui arrivent, il n’y aura pas beaucoup d’équipes qui nous rouleront dessus"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Poulain Raffûte

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install