Adrien Pélissié : "Agriculteur, rien ne me prédestinait à devenir rugbyman professionnel"

Poulain Raffûte

0:00
48:39
10
10

Adrien Pélissié : "Agriculteur, rien ne me prédestinait à devenir rugbyman professionnel"

Poulain Raffûte

On se souvient tous de cette citation du publicitaire Jacques Séguéla : "Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie". Une sortie médiatique qui avait fait pas mal de bruit et qui montre un peu l’image que l’on peut se faire et que l’on peut fantasmer d’une réussite professionnelle. Force est de constater qu’aujourd’hui si on n’a pas la belle bagnole, la belle maison, la gueule de l’emploi, le bon costard, on a loupé quelque chose. Mais on se rend compte, grâce à des témoignages, grâce à des chemins de vie différents et inspirants, que la réussite humaine n’est pas toujours celle qu’on a bien voulu nous vendre.

Adrien Pélissié, talonneur de l’ASM et notre invité de la semaine, a un parcours particulier à bien des égards. Formé à l’Union Sportive Caussadaise, passé par Castres où il fait ses armes en junior, il découvre le haut niveau au Stade Aurillacois, puis c’est à Bordeaux qu’il atteint le Top 14 en 2017. Il y connait ses premières sélections en équipes de France et il signe à l’ASM en 2020.

Joueur besogneux, puissant, rapide, c’est le prototype du talonneur moderne mais au-delà du très bon joueur qu’il est, une de ses paroles me vient à l’esprit : "Si je ne retourne pas à la ferme j’aurais raté ma vie !" Cette ferme, c’est la ferme familiale située Septfonds plus précisément au Gaec de Baraves. A l’heure où on s’imagine que tout joueur rêve exclusivement de devenir rugbyman professionnel et d’en vivre, il est bon de voir que certains ont d’autres passions, d’autres envies et aspirent aux choses simples.

Attention "simples" ne veut pas dire "faciles". A 30 ans, Adrien a décidé de retourner à l’école pour anticiper son avenir et garder les pieds sur terre et dans la terre. Exercice compliqué quand on est impliqué à 100% dans sa vie de sportif de haut niveau que de cumuler vie professionnelle et formation en parallèle.

A 31 ans, Adrien a un double challenge : réussir sa vie de rugbyman et d’homme ! Comme quoi une réussite professionnelle n’est pas toujours celle que l’on croit.

Bienvenue dans Poulain Raffute et bonne écoute !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Ecoutez d'autres épisodes :

Gillian Galan : "J’aimerais faire un match d’adieu avant de passer à une nouvelle vie"

Philippe Sella : "Les tournées, ce sont aussi plein de petits moments qui restent à vie"

Alexandre Ruiz, d'arbitre à entraîneur : "C'est un choix profond en moi"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Marco Tauleigne : "La tournée avec les Baa-Baas est mon meilleur souvenir rugbystique"

Poulain Raffûte

Sofiane Guitoune : "Je sais d'où je viens et la chance que j'aie de vivre de ma passion"

Poulain Raffûte

Pierre-Henry Broncan: "Un club n'est pas une usine, bien le connaître est primordial"

Poulain Raffûte

The podcast Poulain Raffûte has been added to your home screen.

On se souvient tous de cette citation du publicitaire Jacques Séguéla : "Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie". Une sortie médiatique qui avait fait pas mal de bruit et qui montre un peu l’image que l’on peut se faire et que l’on peut fantasmer d’une réussite professionnelle. Force est de constater qu’aujourd’hui si on n’a pas la belle bagnole, la belle maison, la gueule de l’emploi, le bon costard, on a loupé quelque chose. Mais on se rend compte, grâce à des témoignages, grâce à des chemins de vie différents et inspirants, que la réussite humaine n’est pas toujours celle qu’on a bien voulu nous vendre.

Adrien Pélissié, talonneur de l’ASM et notre invité de la semaine, a un parcours particulier à bien des égards. Formé à l’Union Sportive Caussadaise, passé par Castres où il fait ses armes en junior, il découvre le haut niveau au Stade Aurillacois, puis c’est à Bordeaux qu’il atteint le Top 14 en 2017. Il y connait ses premières sélections en équipes de France et il signe à l’ASM en 2020.

Joueur besogneux, puissant, rapide, c’est le prototype du talonneur moderne mais au-delà du très bon joueur qu’il est, une de ses paroles me vient à l’esprit : "Si je ne retourne pas à la ferme j’aurais raté ma vie !" Cette ferme, c’est la ferme familiale située Septfonds plus précisément au Gaec de Baraves. A l’heure où on s’imagine que tout joueur rêve exclusivement de devenir rugbyman professionnel et d’en vivre, il est bon de voir que certains ont d’autres passions, d’autres envies et aspirent aux choses simples.

Attention "simples" ne veut pas dire "faciles". A 30 ans, Adrien a décidé de retourner à l’école pour anticiper son avenir et garder les pieds sur terre et dans la terre. Exercice compliqué quand on est impliqué à 100% dans sa vie de sportif de haut niveau que de cumuler vie professionnelle et formation en parallèle.

A 31 ans, Adrien a un double challenge : réussir sa vie de rugbyman et d’homme ! Comme quoi une réussite professionnelle n’est pas toujours celle que l’on croit.

Bienvenue dans Poulain Raffute et bonne écoute !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Ecoutez d'autres épisodes :

Gillian Galan : "J’aimerais faire un match d’adieu avant de passer à une nouvelle vie"

Philippe Sella : "Les tournées, ce sont aussi plein de petits moments qui restent à vie"

Alexandre Ruiz, d'arbitre à entraîneur : "C'est un choix profond en moi"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Poulain Raffûte

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install