Jérémy Clamy-Edroux : "Peu importe le jugement des gens, ma seule crainte, c'était celui de mon père"

Poulain Raffûte

0:00
50:38
10
10

Jérémy Clamy-Edroux : "Peu importe le jugement des gens, ma seule crainte, c'était celui de mon père"

Poulain Raffûte

Je suis ravi et honoré de pouvoir échanger cette semaine avec un homme de son temps. Un homme qui a eu le courage de prendre la parole dans un documentaire génial réalisé par Canal+ : "Faut qu'on parle". Cet homme, c'est Jérémy Clamy-Edroux.

Tout au long de ma carrière, j’ai ressenti cette virilité exacerbée dans des mots, des attitudes de bonhommes, et ce cri de motivation scandé avant de rentrer sur le terrain pour se motiver : "on n'est pas des pédés".

Dans un groupe de rugbymen, on ne parle pas d’amour, on ne parle pas de ressentis, on ne parle pas de vulnérabilité. Dans un groupe de rugbymen, l’homosexualité, cette différence d’orientation sexuelle, fait peur et reste un sujet tabou malgré des prises de conscience poussives et nécessaires. C’est sociétal : la différence fait peur.

Il y a 20 ans, Jérémy Clamy-Edroux aurait été montré du doigt comme une caricature : il est noir, catholique, il a des dreadlocks et il est homosexuel. Du pain béni pour tous les homophobes et autres racistes. Aujourd'hui la société évolue et même si la différence fait encore peur, il y a des personnes, hommes et femmes, qui font avancer les choses en prenant la parole, en assumant leur parcours, leurs différences ! Car c’est une richesse de nos jours d’avoir ce courage, cette audace de s’assumer dans un monde où l’uniformité et le moule rassurent l’ignorant.

Oui, c’est une prise de risque car le jugement sans fondement est devenu une mode. Oui, c’est courageux de déranger ceux qui pensent que l’amour n'est qu'un papa et une maman. Pardon je m’égare.

Pour ma part, je trouve ça inspirant : c’est pourquoi je suis ravi d’avoir Jérémy dans notre émission pour qu’il nous parle de son rugby, de Rouen et de son parcours d’homme au milieu d’autres hommes.

Bienvenue dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Ecoutez d'autres épisodes :

Gillian Galan : "J’aimerais faire un match d’adieu avant de passer à une nouvelle vie"

Philippe Sella : "Les tournées, ce sont aussi plein de petits moments qui restent à vie"

Alexandre Ruiz, d'arbitre à entraîneur : "C'est un choix profond en moi"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Marco Tauleigne : "La tournée avec les Baa-Baas est mon meilleur souvenir rugbystique"

Poulain Raffûte

Sofiane Guitoune : "Je sais d'où je viens et la chance que j'aie de vivre de ma passion"

Poulain Raffûte

Pierre-Henry Broncan: "Un club n'est pas une usine, bien le connaître est primordial"

Poulain Raffûte

The podcast Poulain Raffûte has been added to your home screen.

Je suis ravi et honoré de pouvoir échanger cette semaine avec un homme de son temps. Un homme qui a eu le courage de prendre la parole dans un documentaire génial réalisé par Canal+ : "Faut qu'on parle". Cet homme, c'est Jérémy Clamy-Edroux.

Tout au long de ma carrière, j’ai ressenti cette virilité exacerbée dans des mots, des attitudes de bonhommes, et ce cri de motivation scandé avant de rentrer sur le terrain pour se motiver : "on n'est pas des pédés".

Dans un groupe de rugbymen, on ne parle pas d’amour, on ne parle pas de ressentis, on ne parle pas de vulnérabilité. Dans un groupe de rugbymen, l’homosexualité, cette différence d’orientation sexuelle, fait peur et reste un sujet tabou malgré des prises de conscience poussives et nécessaires. C’est sociétal : la différence fait peur.

Il y a 20 ans, Jérémy Clamy-Edroux aurait été montré du doigt comme une caricature : il est noir, catholique, il a des dreadlocks et il est homosexuel. Du pain béni pour tous les homophobes et autres racistes. Aujourd'hui la société évolue et même si la différence fait encore peur, il y a des personnes, hommes et femmes, qui font avancer les choses en prenant la parole, en assumant leur parcours, leurs différences ! Car c’est une richesse de nos jours d’avoir ce courage, cette audace de s’assumer dans un monde où l’uniformité et le moule rassurent l’ignorant.

Oui, c’est une prise de risque car le jugement sans fondement est devenu une mode. Oui, c’est courageux de déranger ceux qui pensent que l’amour n'est qu'un papa et une maman. Pardon je m’égare.

Pour ma part, je trouve ça inspirant : c’est pourquoi je suis ravi d’avoir Jérémy dans notre émission pour qu’il nous parle de son rugby, de Rouen et de son parcours d’homme au milieu d’autres hommes.

Bienvenue dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Ecoutez d'autres épisodes :

Gillian Galan : "J’aimerais faire un match d’adieu avant de passer à une nouvelle vie"

Philippe Sella : "Les tournées, ce sont aussi plein de petits moments qui restent à vie"

Alexandre Ruiz, d'arbitre à entraîneur : "C'est un choix profond en moi"

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Poulain Raffûte

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install