Alban Placines: "On n'est pas bon rugbyman si l'on n'est pas un homme accompli"

Poulain Raffûte

0:00
46:11
10
10

Alban Placines: "On n'est pas bon rugbyman si l'on n'est pas un homme accompli"

Poulain Raffûte

Ce n'est pas mon histoire que je vais vous raconter, mais cela y ressemble... Non pas en tout point, mais vous devinerez qu'il y a une blessure là-dessous. Cette histoire est celle d'Alban Placines.

Mais d'abord, retour aux sources. On le sait, la ProD2 et son championnat est un vivier à pépites depuis une bonne dizaine d’années maintenant ! On n’énumèrera pas tous les joueurs passés par ce championnat âpre et engagé qui n’a rien à envier à notre cher Top 14. Biarritz, après la génération des Yachvili, Harinordoquy et autre Thion, a vu naître une génération de types talentueux, prêts à relever le défi d’un retour en Top 14 dès 2014. Les frères Lucu, Kiliam Hamdaoui ont pu éclore et s’aguerrir avant de rejoindre légitimement notre cher championnat.

Gonzalo Quesada, qui a eu notre invité sous ses ordres, dit de lui qu’il est un joueur de caractère leader qui, lors de son passage à Biarritz, a été impressionné par l’homme et son attachement au club et ses valeurs. Impressionné aussi par le travail sur lui-même au-delà du joueur afin de se connaître mieux et grandir

Gonzalo sait reconnaitre les bons mecs, c’est pourquoi je l’ai sondé en amont de notre échange.

Alban Placines, toujours selon les dires du coach argentin, est un homme sain, gentil, généreux et engagé sur et en dehors du terrain.

Formé à Coarraze Nay avant de faire sa formation au Biarritz Olympique, il devient capitaine sous l’ère Quesada en août 2017 avant de signer l’année d’après au Stade toulousain. Champion de France en 2019 avec Toulouse, il s’épanouit dans un effectif pléthorique et, pour sa 3e année dans le club champion de France en titre, va le voir disputer une finale de Champions Cup et sûrement jouer les phases finales du Top 14. Oui, voir et pas jouer, car notre invité s'est fracturé le radius du bras gauche il y a peu et manquera cette finale et sans doute la fin de saison...

Important de le signaler en parallèle de sa carrière, il a un diplôme d’osthéo, comme quoi, il est possible dans notre cher rugby d’anticiper son avenir intelligemment et de préparer son avenir. On va se régaler à échanger avec un homme à la fois discret et engagé !

Bienvenue dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

Produite et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Mohed Altrad: "Dans le business, on n'a pas ces émotions fortes que procure le rugby"

Poulain Raffûte

Pascal Papé : "Je suis devenu un super rugbyman grâce à mon histoire difficile et fantastique"

Poulain Raffûte

Jean-Baptiste Elissalde : "Voir Montpellier si bas et maintenant à ce niveau, c'est incroyable"

Poulain Raffûte

The podcast Poulain Raffûte has been added to your home screen.

Ce n'est pas mon histoire que je vais vous raconter, mais cela y ressemble... Non pas en tout point, mais vous devinerez qu'il y a une blessure là-dessous. Cette histoire est celle d'Alban Placines.

Mais d'abord, retour aux sources. On le sait, la ProD2 et son championnat est un vivier à pépites depuis une bonne dizaine d’années maintenant ! On n’énumèrera pas tous les joueurs passés par ce championnat âpre et engagé qui n’a rien à envier à notre cher Top 14. Biarritz, après la génération des Yachvili, Harinordoquy et autre Thion, a vu naître une génération de types talentueux, prêts à relever le défi d’un retour en Top 14 dès 2014. Les frères Lucu, Kiliam Hamdaoui ont pu éclore et s’aguerrir avant de rejoindre légitimement notre cher championnat.

Gonzalo Quesada, qui a eu notre invité sous ses ordres, dit de lui qu’il est un joueur de caractère leader qui, lors de son passage à Biarritz, a été impressionné par l’homme et son attachement au club et ses valeurs. Impressionné aussi par le travail sur lui-même au-delà du joueur afin de se connaître mieux et grandir

Gonzalo sait reconnaitre les bons mecs, c’est pourquoi je l’ai sondé en amont de notre échange.

Alban Placines, toujours selon les dires du coach argentin, est un homme sain, gentil, généreux et engagé sur et en dehors du terrain.

Formé à Coarraze Nay avant de faire sa formation au Biarritz Olympique, il devient capitaine sous l’ère Quesada en août 2017 avant de signer l’année d’après au Stade toulousain. Champion de France en 2019 avec Toulouse, il s’épanouit dans un effectif pléthorique et, pour sa 3e année dans le club champion de France en titre, va le voir disputer une finale de Champions Cup et sûrement jouer les phases finales du Top 14. Oui, voir et pas jouer, car notre invité s'est fracturé le radius du bras gauche il y a peu et manquera cette finale et sans doute la fin de saison...

Important de le signaler en parallèle de sa carrière, il a un diplôme d’osthéo, comme quoi, il est possible dans notre cher rugby d’anticiper son avenir intelligemment et de préparer son avenir. On va se régaler à échanger avec un homme à la fois discret et engagé !

Bienvenue dans Poulain Raffûte !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

Produite et réalisée par Sébastien Petit, journaliste digital Eurosport

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Poulain Raffûte

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install