Jefferson Poirot: "J'ai remis le rugby au rang de passion et non à celui de métier"

Poulain Raffûte

0:00
44:21
10
10

Jefferson Poirot: "J'ai remis le rugby au rang de passion et non à celui de métier"

Poulain Raffûte

Il y a des décisions parfois qui étonnent et qui détonent dans notre petit monde du rugby. Non, je ne vous parlerai pas aujourd'hui de Gaël Fickou et de son passage de l'autre côté du périphérique en pleine heure de pointe au beau milieu d'une saison où tout est vraisemblablement possible, même de passer chez l'ennemi au beau milieu de la bataille... Du jamais vu ! Comme la décision de Jefferson Poirot de ne plus vouloir porter le maillot de l'équipe de France...

Blasphème !, diront certains, hérésie !, diront d'autres (oui, ce sont des mots à la mode en ce moment) et pourtant, moi, je le comprends Jefferson ! On dit que le rugby a changé, que les hommes ne sont plus les mêmes, que cette nouvelle génération est déresponsabilisée, patin-couffin, que ça se footballise, mais fermons-la un peu et observons au-delà des apparences !

Est-ce qu'on les écoute vraiment ces joueurs avant de les clouer au pilori ? On pourrait croire que tout bon rugbyman qui se respecte devrait crever pour son équipe, pour le maillot ! Eh bien, c'est le cas pour Jefferson Poirot et pourtant il passerait presque pour un incompris ! Le type est capitaine de l'UBB, compte une bonne trentaine de selections en équipe de France, il est dans le circuit depuis bientôt 10 ans, n'a même pas 30 ans et décide de mettre un terme à sa carrière internationale alors qu'il est appelé dans le groupe de Fabien Galthié.

Et tout ça, pour quoi ? Pour se consacrer pleinement à sa vie de papa et gagner des titres avec son club bordelais. En plus de ça, il veut aussi se consacrer à sa future vie professionnelle. Personnellement, je trouve ça exemplaire comme décision à l'heure où nous avons tous besoin d'exemple inspirants, de parcours atypiques pour nous sortir de cette sinistrose ambiante ou le fameux "faire carrière à tout prix" prend le pas sur certaines valeurs essentielles pour que notre sport reste un sport à part !

Né à l'Isle-Adam, formé à Lalinde, il débute à Brive sa carriere pro avant de devenir à Bordeaux l'un des meilleurs piliers de sa génération. Parce que Bordeaux vit une année exceptionnelle avec sa qualification dans le dernier carré de la Coupe d'Europe, certes l'UBB n'est pas encore qualifié pour les phases finales du Top 14, mais ils semblent en prendre le bon chemin.

Parce que la décision de ce jeune homme est honorable et que son choix est respectable en tout point, bienvenue dans Poulain Raffûte Jefferson Poirot !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, Raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

Produite et réalisée par Sébastien Petit, journaliste vidéaste Eurosport

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Laurent Labit : "Pendant les années qui arrivent, il n’y aura pas beaucoup d’équipes qui nous rouleront dessus"

Poulain Raffûte

Philippe Sella : "Les tournées, ce sont aussi plein de petits moments qui restent à vie"

Poulain Raffûte

Patrick Arlettaz : "C'était tellement triste pendant 10 ans, les Bleus doivent gagner quelque chose maintenant"

Poulain Raffûte

The podcast Poulain Raffûte has been added to your home screen.

Il y a des décisions parfois qui étonnent et qui détonent dans notre petit monde du rugby. Non, je ne vous parlerai pas aujourd'hui de Gaël Fickou et de son passage de l'autre côté du périphérique en pleine heure de pointe au beau milieu d'une saison où tout est vraisemblablement possible, même de passer chez l'ennemi au beau milieu de la bataille... Du jamais vu ! Comme la décision de Jefferson Poirot de ne plus vouloir porter le maillot de l'équipe de France...

Blasphème !, diront certains, hérésie !, diront d'autres (oui, ce sont des mots à la mode en ce moment) et pourtant, moi, je le comprends Jefferson ! On dit que le rugby a changé, que les hommes ne sont plus les mêmes, que cette nouvelle génération est déresponsabilisée, patin-couffin, que ça se footballise, mais fermons-la un peu et observons au-delà des apparences !

Est-ce qu'on les écoute vraiment ces joueurs avant de les clouer au pilori ? On pourrait croire que tout bon rugbyman qui se respecte devrait crever pour son équipe, pour le maillot ! Eh bien, c'est le cas pour Jefferson Poirot et pourtant il passerait presque pour un incompris ! Le type est capitaine de l'UBB, compte une bonne trentaine de selections en équipe de France, il est dans le circuit depuis bientôt 10 ans, n'a même pas 30 ans et décide de mettre un terme à sa carrière internationale alors qu'il est appelé dans le groupe de Fabien Galthié.

Et tout ça, pour quoi ? Pour se consacrer pleinement à sa vie de papa et gagner des titres avec son club bordelais. En plus de ça, il veut aussi se consacrer à sa future vie professionnelle. Personnellement, je trouve ça exemplaire comme décision à l'heure où nous avons tous besoin d'exemple inspirants, de parcours atypiques pour nous sortir de cette sinistrose ambiante ou le fameux "faire carrière à tout prix" prend le pas sur certaines valeurs essentielles pour que notre sport reste un sport à part !

Né à l'Isle-Adam, formé à Lalinde, il débute à Brive sa carriere pro avant de devenir à Bordeaux l'un des meilleurs piliers de sa génération. Parce que Bordeaux vit une année exceptionnelle avec sa qualification dans le dernier carré de la Coupe d'Europe, certes l'UBB n'est pas encore qualifié pour les phases finales du Top 14, mais ils semblent en prendre le bon chemin.

Parce que la décision de ce jeune homme est honorable et que son choix est respectable en tout point, bienvenue dans Poulain Raffûte Jefferson Poirot !

Emission concoctée par Raphaël Poulain, Raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi Olympique

Produite et réalisée par Sébastien Petit, journaliste vidéaste Eurosport

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Poulain Raffûte

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install