Quentin Halys : "Un Grand Chelem, ça doit se disputer avec les qualifs !"

DiP Talk

0:00
38:49
10
10

Quentin Halys : "Un Grand Chelem, ça doit se disputer avec les qualifs !"

Quentin Halys, 23 ans, est aujourd'hui 194ème joueur mondial. Il reste toutefois un espoir du tennis français, mais la pandémie mondiale de coronavirus est, comme pour beaucoup de joueurs en dehors du top 100, difficile à gérer, tant financièrement que psychologiquement.

Une pause forcée regrettable pour Quentin Halys qui avait réalisé un début de saison prometteur, en sortant des qualifications à l'Open d'Australie, ne s'inclinant qu'en 5 sets au 1er tour face au 32ème joueur mondial Filip Krajinovic.

Depuis, le confinement est passé par là, et le tricolore a dû faire de gros efforts pour se remettre au niveau physiquement. Malheureusement, son classement ne lui permet pas d'intégrer le tableau principal de l'US Open, dépourvu cette année de qualifications. Un manque à gagner énorme, mais aussi un manque de considération flagrant selon lui, à l'égard des joueurs moins bien

classés.

Plutôt conservateur quant à l'évolution potentielle des règles dans le tennis, il évoque cependant avec Arnaud Di Pasquale la possibilité d'intégrer le coaching à l'avenir. Un nouvel épisode de DIP TALK en toute sincérité, et en toute transparence.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration

The podcast DiP Talk has been added to your home screen.

Quentin Halys, 23 ans, est aujourd'hui 194ème joueur mondial. Il reste toutefois un espoir du tennis français, mais la pandémie mondiale de coronavirus est, comme pour beaucoup de joueurs en dehors du top 100, difficile à gérer, tant financièrement que psychologiquement.

Une pause forcée regrettable pour Quentin Halys qui avait réalisé un début de saison prometteur, en sortant des qualifications à l'Open d'Australie, ne s'inclinant qu'en 5 sets au 1er tour face au 32ème joueur mondial Filip Krajinovic.

Depuis, le confinement est passé par là, et le tricolore a dû faire de gros efforts pour se remettre au niveau physiquement. Malheureusement, son classement ne lui permet pas d'intégrer le tableau principal de l'US Open, dépourvu cette année de qualifications. Un manque à gagner énorme, mais aussi un manque de considération flagrant selon lui, à l'égard des joueurs moins bien

classés.

Plutôt conservateur quant à l'évolution potentielle des règles dans le tennis, il évoque cependant avec Arnaud Di Pasquale la possibilité d'intégrer le coaching à l'avenir. Un nouvel épisode de DIP TALK en toute sincérité, et en toute transparence.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install